+1 514 342-2111Prendre rendez-vous
+1 514 342-2111Prendre rendez-vous
Avr 30

Les travailleurs immigrants dénoncent le ‘double-assaut’ sur leurs droits par les gouvernements fédéral et provincial

Avis aux médias

Les travailleurs immigrants dénoncent le ‘double-assaut’ sur leurs droits par les gouvernements fédéral et provincial
Lettre ouverte au Ministère du Travail => https://docs.google.com/file/d/0B4i5v_AdwTi1TlJuTy1tR1pHVTg/edit

Mercredi 1er mai 2013 à 10 h

Centre de travailleurs et travailleuses immigrants, 4755, rue Van Horne, bureau 110 (métro Plamondon), Montréal
Ce 1er mai, une coalition de travailleurs étrangers temporaires, travailleuses domestiques, travailleurs d’agences de placement, ainsi que travailleurs sans papiers se prononcent sur les changements annoncés lundi par le gouvernement fédéral au Programme des travailleurs peu spécialisés.

Mohammad, un travailleur temporaire dans un restaurant Wendy’s, décrira comment les annonces de lundi ont bouleversé sa vie, menaçant directement et immédiatement son droit de rester et de travailler au Canada. “Nous ne demandons qu’un minimum de respect pour nos droits en tant que travailleurs immigrants” dit Mohammad.

D’ailleurs, en réponse à une annonce qui montera le salaire minimum juste au-dessous de dix dollars ($10.15), la coalition revendique un hausse vers un montant réellement “vivable” qu’il détermine plutôt à douze dollars.

Les travailleurs dénoncent également les réalités sombres et souvent invisibilisées des travailleurs précaires au Québec et au Canada.

Lors d’une assemblée publique qui s’est tenue le 5 avril dernier, une soixantaine de travailleurs migrants représentant une campagne initiée par le CTI, ont mis de l’avant plusieurs demandes liées à un éventuel projet de loi provincial qui viserait à protéger les travailleurs en situation de précarité. Parmi elles la couverture des travailleuses domestiques par la CSST, la coresponsabilité des agences de placements et de leurs entreprises, ainsi qu’une meilleure protection des travailleurs étrangers temporaires, tout statut confondu.

Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (514)342-2111

Noé Arteaga (Français) noe@iwc-cti.ca

Mostafa Henaway (Anglais) mostafa@iwc-cti.ca

 

Autres articles d'intérêt

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – QUÉBEC, le 25 octobre 2021

Diffusion immédiate “Il m’a touché et je ne pouvais rien faire” Des femmes sans statut d’immigration veulent pouvoir porter plainte contre leurs employeurs QUÉBEC, le 25 octobre 2021 - Harcelée et menacée par un collègue de travail pendant plusieurs semaines au point de songer à mettre fin à ses jours, Nina n’a pas eu d’autre choix que de quitter son emploi pour mettre fin aux violences sexuelles qu’elle vivait. Comme... En savoir plus →

Résolution revendiquant la protection des droits de la personne à Dollarama: Conférence de presse face à la résolution déposée par le BCGEU à l’assemblée générale annuelle des actionnaires de Dollarama

Montréal, le 8 juin 2021. – À l’assemblée générale annuelle des actionnaires de Dollarama, qui se tiendra le 9 juin, une résolution a été déposée par le British Columbia Government and Service Employees’ Union (BCGEU). La résolution souligne la nécessité d’assurer à ses employés-es les droits de la personne et demande que « Dollarama prépare un rapport présentant comment la compagnie évalue et réduit les risques pour les droits de... En savoir plus →

Pour Montréal « responsable et engagée » : appuyant la Motion à soutenir la régularisation des personnes sans statut légal vivant sur son territoire

Montréal, le 22 février 2021. La Motion visant à soutenir la régularisation des personnes sans statut égal vivant sur son territoire, proposée par Mme Giuliana Fumagalli et appuyée par M. Marvin Rotrand, sera discutée aujourd’hui au Conseil de la Ville de Montréal. Des organisations oeuvrant auprès des personnes à statut précaire ou sans statut, Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTI), Association des travailleurs et travailleuses temporaires d’agence de placement... En savoir plus →

Le couvre-feu : une hypocrisie dangereuse pour les travailleuses et travailleurs à statut précaire

Une lettre ouverte du comité des femmes d'ATTAP - Janvier 2021     Les groupes communautaires le répètent depuis près d’un an déjà. Les mesures sanitaires ont des effets disproportionnés sur les populations plus vulnérables ou marginalisées. Malgré ces dénonciations qui fusent de toute part, et alors que la Cour supérieure du Québec vient de décréter l’exemption des personnes en situation d’itinérance du couvre-feu, la CAQ s’entête à maintenir le... En savoir plus →
Prendre rendez-vous