+1 514 342-2111Prendre rendez-vous
+1 514 342-2111Prendre rendez-vous
Avr 03

Des groupes communautaires réclament une meilleure protection envers les travailleurs précaires

Pour diffusion immédiate

Le mercredi 3 avril 2013


Des groupes communautaires réclament une meilleure protection envers les travailleurs précaires

Lors d’une assemblée publique qui se tiendra ce vendredi 5 avril, le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTI) et leurs groupes communautaires partenaires mettront de l’avant plusieurs demandes liées à un éventuel projet de loi provincial qui viserait à protéger les travailleurs en situation de précarité. Rassemblés sous une bannière commune, les travailleuses domestiques, les travailleurs étrangers temporaires, les travailleurs temporaires d’agences de placement ainsi que les travailleurs sans papiers présenteront leurs revendications, incluant parmi elles la couverture des travailleuses domestiques par la CSST, la coresponsabilité des agences de placements et de leurs entreprises, ainsi qu’une meilleure protection des travailleurs étrangers temporaires, tout statut confondu. Les groupes présents voudront également voir le taux provincial du salaire minimum augmenter à douze dollars de l’heure.

Après que l’invitation à participer à une assemblée publique ait été déclinée par Mme Agnès Maltais, ministre du Travail, les groupes en question ont gardé leur position et ont convenu que cet événement public aurait tout de même lieu. Les travailleurs du Québec qui sont concernés par le travail précaire partageront leurs expériences personnelles, soulignant la nécessité que les changements réclamés surviennent.

Neil Ladode, du comité des travailleurs étrangers temporaires formé par le CTI, croit qu’une partie du rôle du ministre du travail soit d’être à l’écoute des travailleurs précaires. Originaire d’Indonésie, M. Ladode s’est retrouvé dans une situation d’exploitation à son arrivée au Québec alors qu’il œuvrait comme cuisiner dans un restaurant de Montréal.

«La ministre Maltais ne devrait pas ignorer les voix des travailleurs migrants», dit M. Ladode. «C’est à la ministre que revient la responsabilité d’éliminer toute barrière à nos droits, afin de respecter et protéger tous les travailleurs au Québec ».

Une coalition formée pour cette présente campagne a été initiée par le CTI, supporté par les groupes suivants: l’Organisation des femmes philippines du Québec (PINAY), l’Association des travailleurs temporaires d’agences de placement (ATTAP), les Mexicain Uni.e.s pour la Régularisation (MUR) ainsi que Dignidad Migrante. Le CTI a regroupé ses alliés lorsqu’il a été mis au courant d’un possible projet de loi du gouvernement Marois autour du travail précaire.

«Ça fait des mois que nous entendons des rumeurs que le gouvernement provincial discute d’un éventuel projet de loi sur le travail précaire », explique Jasmin de la Calzada de l’organisation PINAY, qui regroupe majoritairement des travailleuses domestiques en provenance des Philippines.

«Nous voulions être proactifs dans ce processus», a déclaré de la Calzada. « Les gens qui sont directement touchés par cette situation se doivent de s’exprimer et de proposer des lois innovatrices qui protègeraient mieux nos droits collectifs en tant que société démocratique».

 

L’assemblée publique se tiendra donc le vendredi 5 avril à 18 h 00, au Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (4755 Van Horne, bureau 110 – Métro Plamondon). Les travailleurs migrants, les travailleuses domestiques et les travailleurs temporaires d’agences de placement seront disponibles sur place pour des interviews avec les médias.

Pour de plus amples informations, s’il vous plaît vous adresser à :

 

Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (514)342-2111

Noé Arteaga (Français) noe@iwc-cti.ca

Mostafa Henaway (Anglais) mostafa@iwc-cti.ca

-30 –


Lettre ouverte à la ministre Agnès Maltais

 

Association des travailleurs et travailleuses d’agence de placement (TAWA-ATTAP)

Résolution revendiquant la protection des droits de la personne à Dollarama: Conférence de presse face à la résolution déposée par le BCGEU à l’assemblée générale annuelle des actionnaires de Dollarama

Montréal, le 8 juin 2021. – À l’assemblée générale annuelle des actionnaires de Dollarama, qui se tiendra le 9 juin, une résolution a été déposée par le British Columbia Government and Service Employees’ Union (BCGEU). La résolution souligne la nécessité d’assurer à ses employés-es les droits de la personne et demande que « Dollarama prépare un rapport présentant comment la compagnie évalue et réduit les risques pour les droits de... En savoir plus →

Pour Montréal « responsable et engagée » : appuyant la Motion à soutenir la régularisation des personnes sans statut légal vivant sur son territoire

Montréal, le 22 février 2021. La Motion visant à soutenir la régularisation des personnes sans statut égal vivant sur son territoire, proposée par Mme Giuliana Fumagalli et appuyée par M. Marvin Rotrand, sera discutée aujourd’hui au Conseil de la Ville de Montréal. Des organisations oeuvrant auprès des personnes à statut précaire ou sans statut, Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTI), Association des travailleurs et travailleuses temporaires d’agence de placement... En savoir plus →

Le couvre-feu : une hypocrisie dangereuse pour les travailleuses et travailleurs à statut précaire

Une lettre ouverte du comité des femmes d'ATTAP - Janvier 2021     Les groupes communautaires le répètent depuis près d’un an déjà. Les mesures sanitaires ont des effets disproportionnés sur les populations plus vulnérables ou marginalisées. Malgré ces dénonciations qui fusent de toute part, et alors que la Cour supérieure du Québec vient de décréter l’exemption des personnes en situation d’itinérance du couvre-feu, la CAQ s’entête à maintenir le... En savoir plus →

Coalition contre le travail précaire

Des travailleurs immigrants précaires dénoncent les politiques catastrophiques de Legault: La Coalition contre le travail précaire met le premier ministre au défi de venir entendre leurs revendications

MONTRÉAL, le 12 décembre 2020: La Coalition contre le travail précaire convie les médias à une conférence de presse en ligne à laquelle des travailleuses et travailleurs présentent leurs soucis à l’égard des politiques actuelles et revendications en matière de santé et sécurité et de régime migratoire. Conférence de presse en ligne : le samedi 12 décembre 2020 à 11 h Lien d’inscription : https://us02web.zoom.us/meeting/register/tZ0sfuCtqDkjHNQ1udMxnibXZbocmT_WIaeF Lancement numérique de la campagne:... En savoir plus →

Le travail essentiel ne doit pas être un travail précaire : les travailleurs s’expriment en faveur de meilleures conditions de travail durant la pandémie de COVID-19

Quoi: Conférence de presse (Lien vers la diffusion Zoom disponible sur demande) Quand : le vendredi 1er mai 2020 à 10h Qui : Coalition contre le travail précaire Jorge Frozzini, organisateur communautaire du Centre des travailleurs immigrants Charles, ancien travailleur de l'entrepôt de Dollarama vivant à Montréal-Nord Andrew et sa mère, employée d’une usine de transformation de viande Éric, travailleur étranger temporaire dans le domaine agricole Celina San Juan, travailleuse... En savoir plus →
award_26-4-18

CTI-IWC gagne le prix Peter Gillespie pour la justice sociale… et autres nouvelles

Nouvelles du mois d'avril 2018 1) Le Centre a gagné le prix Peter Gillespie pour la justice sociale https://interpares.ca/fr/news/le-centre-des-travailleurs-et-travailleuses-immigrants-recoit-le-prix-peter-gillespie-pour-la 2) Mardi le 1 mai, la Coalition contre le travail précaire - les groupes autour du centre - organise un manif pour pousser leur revendications dans le contexte de la reforme les normes du travail. 17h coin de Beaver Hall Hill et René Lévesque. Essayez à participer! 3) Le 15 mai,... En savoir plus →
Prendre rendez-vous