IWC-CTI

Communiqués de presse

Le regroupement régional se retire du processus gouvernemental

Communiqué de presse — Pour publication immediate

 

Le regroupement régional chargé des consultations locales sur la discrimination systémique et le racisme annonce qu’il se retire du processus gouvernemental

 

Saguenay, 3 novembre 2017 – Le regroupement régional d’organismes chargé de mener
les consultations locales dans le cadre de la « Consultation sur la discrimination
systémique et le racisme au Québec », devenue le « Forum sur la valorisation de la
diversité et la lutte contre la discrimination », annonce qu’il se retire du processus dans
la foulée des évènements conduisant au retrait du mandat confié à la Commission des
droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) par le Gouvernement du
Québec et au changement de cap ayant pour effet de réduire considérablement les
champs de la consultation initiale confiée aux 31 organismes locaux.

 

En outre, la proposition contractuelle actuelle, qui a tardé à être acheminée aux
organismes et dont les résultats doivent être livrés d’ici le 15 décembre, prévoit
notamment que les données recueillies au cours de la consultation demeurent la
propriété exclusive du ministère. Ceci implique qu’elles ne pourront être utilisées par des
organismes comme les nôtres en vue d’établir des orientations ou de cibler des
interventions appropriées tenant compte des faits observés. Ainsi, il est fort déplorable
qu’un tel travail de cueillette de données ne produirait aucune retombée concrète pour
les partenaires régionaux.

 

Les organismes partenaires désirent lancer un message aux personnes racisées et aux
personnes issues de l’immigration dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean à l’effet que
leur témoignage est important et peut servir à changer les choses. Dans le cas où d’autres
formes de consultation seraient envisagées, le regroupement pourrait se montrer
favorable à y participer, dans la mesure où celles-ci respecteraient certaines conditions.
Néanmoins, le regroupement aura permis à cinq organismes de pouvoir collaborer
positivement. Ceux-ci voient dans cette opportunité une incitation à travailler de nouveau
ensemble dans l’avenir sur les sujets liés à la discrimination systémique et au racisme.

 

cti logo

Section Saguenay-Lac-Saint-Jean

portes ouverts logo

yqac logo

srevice externe logo

cible action logo

co-exister logo

 

– 30 –

Consultation sur la discrimination systémique et le racisme au Québec – Saguenay-Lac-Saint-Jean

cti logo

Section Saguenay-Lac-Saint-Jean

 
portes ouverts logo

yqac logo

srevice externe logo

cible action logo

co-exister logo

 

Communiqué de presse –Pour publication immédiate–
 
Un regroupement d’organismes a la responsabilité de mener à terme les consultations locales sur la discrimination systémique et le racisme au Saguenay-Lac-Saint-Jean
 
Saguenay, 26 septembre 2017 – L’antenne régionale du Centre des travailleurs et travailleuses immigrants (CTI) s’est vu accorder la responsabilité d’organiser les consultations locales dans le cadre de la Consultation sur la discrimination systémique et le racisme au Québec, en partenariat avec le Groupe de recherche en intervention régionale (GRIR – UQAC), Portes ouvertes sur le Lac, Cible-Action (SEMO) ainsi que le Collectif Coexister au Saguenay-Lac-Saint-Jean.
 
Les consultations locales auront lieu sur l’ensemble du territoire régional et prendront la forme de rencontres de groupe et d’entrevues individuelles. Le regroupement régional met tout en œuvre pour favoriser des consultations permettant les échanges et le partage tout en s’assurant que la confidentialité concernant l’identité des personnes ayant accepté d’y participer soit préservée. Toutes les interventions seront documentées selon les normes de la recherche scientifique et regroupées dans un rapport confidentiel qui sera acheminé à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec (CDPDJ).
 
L’échéancier serré exigé par la Consultation sur la discrimination systémique et le racisme au Québec présente un défi réel étant donné que les consultations devront être réalisées à compter du milieu du mois d’octobre et le rapport final devra être déposé un mois plus tard.
 
En ce sens, le regroupement régional lance dès à présent un appel à la population de la région et aux divers organismes œuvrant auprès de personnes racisées ou ayant vécu de la discrimination systémique afin de l’aider à recruter des individus qui souhaitent témoigner d’expériences vécues ou proposer des pistes de solution dans le cadre des consultations locales. Les organismes peuvent aussi suggérer des noms. Les personnes intéressées pourront prendre contact avec Mme Elizabeth Muñoz (pour le Saguenay : cti.iwc.slsj@gmail.com) ou Mme Valérie Savard (pour le Lac-Saint-Jean : liaisonentreprises@portesouvertessurlelac.org).
 
Tout en exprimant leur satisfaction de voir que le projet, soumis au ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) et à la CDPDJ, a été sélectionné pour le SLSJ, les cinq partenaires qui mèneront cette consultation dans la région se veulent rassurants en ce qui concerne la qualité du travail que commande une telle étude. Le professeur Jorge Frozzini, responsable du regroupement régional, croit que la diversité des partenaires, leur indépendance des partis politiques et leur connaissance du terrain seront d’une grande aide pour assurer le bon déroulement du processus.
 
Les représentant.e.s des organismes partenaires lors des consultations locales sont :

  • Jorge Frozzini, Ph. D. (CTI)
  • Valérie Savard (Portes ouvertes)
  • Hervé Stecq. Ph. D. (GRIR-UQAC)
  • Marie-Noëlle Pilote (Cible-Action – SEMO)
  • Jocelyn Girard, Ph. D. (Coexister)

 
– 30 –
 
Pour toute demande d’entrevue pour les médias, veuillez vous adresser à :

 
++++++++++++
 
Calendrier des consultations locales au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Octobre et novembre 2017

 

Groupes de discussion au Saguenay :

Chicoutimi, le 1er novembre

La Baie, le 7 novembre

Jonquière, le 8 novembre

 

Groupes de discussion au Lac-Saint-Jean :

Saint-Félicien, le 6 novembre

Dolbeau-Mistassini, le 7 novembre

Alma, le 8 novembre

 

Les entrevues individuelles auront lieu du 30 octobre au 12 novembre.

Toutes les rencontres (de groupe ou individuelles) ont lieu en soirée.

Les personnes intéressées à participer doivent nous contacter par courriel en nous indiquant leur nom, leur numéro de téléphone et la préférence pour une rencontre de groupe ou une entrevue individuelle.
 
Au Saguenay, contactez Mme Elizabeth Muñoz à cti.iwc.slsj@gmail.com
 
Au Lac-Saint-Jean, contactez Mme Valérie Savard à
liaisonentreprises@portesouvertessurlelac.org

Les manifestants de Montréal demandent « Un Statut pour tous et toutes » pour les migrantEs au Canada.

Avis aux médias – Pour diffusion immédiate

Les manifestants de Montréal demandent « Un Statut pour tous et toutes » pour les migrantEs au Canada.

Quatre contingents incluant des organisations pour les droits des migrantEs vont traverser la ville de Montréal.

POINT DE PRESSE (avant la manifestation)
SAMEDI LE 18 MAI À 10H
Au Carré Phillips (Union et Ste-Catherine)

438-875-7243 (cell) / solidaritesansfrontieres@gmail.com
info: www.solidaritesansfrontieres.org
Pour des mises-à-jour pendant la manifestation, suivre @SolidariteMTL sur twitter

Au point de presse, il y aura des discours donnés par des membres de Dignidad Migrante, le Centre des travailleurs et travailleuses immigrantEs, MexicainEs uniEs pour la régularisation (MUR), Personne n’est illégal-Montréal et Solidarité sans frontières.
—–

VENDREDI LE 17 MAI — Quatre contingents organisés par des groupes pour la défense des droits de migrantEs vont traverser la ville de Montréal demain après-midi. Ces quatre contingents font partie d’une manifestation familiale appelée « Un Statut pour tous et toutes  » ce samedi le 18 MAI.

Les contingents vont partir à 13h de Verdun (métro de l’Église), Côte-des-Neiges (Parc Kent), Villeray (métro Jarry) et Hochelaga (Valois et Ontario).

Tous les contingents vont converger au Carré Phillips à 16h pour un Festival pour une Cité sans frontières.

Cette manifestation exige la fin des déportations et des détentions et dénonce la double peine. Les manifestantEs marcheront ensemble afin de bâtir une Cité sans Frontières à Montréal.
—–

Pour plus d’infos :
http://www.solidarityacrossborders.org/fr/revendications

La déclaration pour une Cité sans frontières :

D’autres informations concernant la manifestation sont disponibles ici :
—–
438-875-7243 (cell) / solidaritesansfrontieres@gmail.com
info: www.solidaritesansfrontieres.org
Pour des mises-à-jour pendant la manifestation, suivre @SolidariteMTL sur twitter

Une réfugiée mexicaine et son enfant détenues la veille de la marche Un Statut Pour Tou.te.s

Une réfugiée mexicaine et son enfant détenues la veille de la marche Un Statut Pour Tou.te.s

 

Conférence de presse

Vendredi 17 mai, 9h30

Immigration Canada 1010 Saint-Antoine Ouest, Montréal

 

photo by freda guttman

photo by Freda Guttman


avec des amis de Mme Guzman et un porte-parole de la Coalition Un Statut Pour tou.te.s

 

A la veille de la marche annuelle réclamant un statut pour tous les immigrant.e.s et réfugié.e.s et la fin des déportations, six agents de l’Agence des Services Frontaliers du Cananda (ASFC) ont violemment pénétré le domicile montréalais d’une femme sans-statut, Norma Guzman, l’arrêtant elle et sa fille âgée de 18 mois. Mme Guzman et sa fille sont actuellement détenues au centre de détention de Laval, et risquent d’être déportées vers le pays d’origine de la mère, le Mexique.

 

Les journalistes sont invités à une conférence de presse demain matin devant Immigration Canada, au 1010 Saint-Antoine Ouest, afin de s’informer sur la situation de Mme Guzman. Un porte-parole expliquera également pourquoi la Coalition Un Status Pour Tou.te.s demande la régularisation de toutes les personnes sans statut et la fin des pratiques violentes et brutales de déportation et de détention des immigrants. Dans un contexte d’augmentation des politiques agressives en matière d’immigration, la coalition Un Statut Pour Tou.te.s appelle les organisations communautaires de Montréal à rejoindre la campagne pour faire de Montréal une « Cité sans frontières » – une ville sécuritaire et accessible pour tou.te.s, quelque soit leur statut d’immigration. La marche aura lieu samedi 18 mai à 13h, au départ de quatre lieux (Côte des Neiges, Verdun, Hochelaga et Villeray), et convergera à 16h au square Philips.

 

:: CONTEXTE ::

 

Norma Guzman

 

Hier soir, Norma Guzman et sa fille Camille, 18 mois, ont été arrêtés chez eux par six agents armés de l’Agence des Services Frontaliers du Cananda (ASFC). L’un des agents est entré par la fenêtre de la cuisine tandis que les autres hurlaient à une Mme Guzman terrifiée d’ouvrir la porte. Les agents ont fouillé Mme Guzman, la menaçant devant son bébé. Depuis le centre de détention, Mme Guzman a raconté à ses amis : « Ils nous ont terrorisées. La façon dont ils sont entrés chez nous était agressive et humiliante ».

 

Mme Guzman et Camille auront une audience de révision de détention face à la Commission de l’immigration et du statut de réfugié dans les 48 heures. Mme Guzman a vécu et travaillé à Montréal depuis 2008, après avoir fui la persécution au Mexique et cherché refuge au Canada. En 2011, sa demande de résidence pour raisons humanitaires a été refusée. Enceinte et effrayée à l’idée de retourner au Mexique, elle a décidé de rester au Canada pour offrir un meilleur avenir à sa fille. Norma a développé une forte communauté autour d’elle et de Camille. Elle est volontaire à la garderie de sa fille et a toujours travaillé pour subvenir à ses besoins et ceux de sa fille.

 

Norma a dit aux agents : « Vous me poursuivez et m’arrêtez comme si j’étais une criminelle. Mais ce n’est pas un crime de vouloir rester ici pour me protéger des dangers qui m’attendent dans mon pays d’origine. »

-30-

 

Pour plus d’info:
514-632-0072
514-619-3648

Source:

Coalition Un Statut pour Tou.te.s Mexicain.e.s Uni.e.s pour la Régularisation MUR, Dignidad Migrante, Solidarite sans Frontieres, Centre des Travailleurs et travailleuses Immigrants, No One Is Illegal, CDHAL.
Plus d’info sur la marche Un Statut pour Tou.te.s :
http://www.solidarityacrossborders.org/en/may-18-status-for-all-demonstration

Le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants célèbre la lutte des travailleurs immigrants par les arts

Quand: Samedi 11 mai 2013 de 18h30 a 22h30

Où: CEDA, 2515 Delisle (métro Lionel-Groulx)

 

MONTREAL- 9 mai, 2013- Le Centre des travailleurs et travailleuses immigrants  se prépare pour la huitième célébration annuelle du festival MayWorks. Cette année, l’évènement présente en première le projet de théâtre communautaire du Centre des travailleurs et travailleuses immigrants. Co créé par des travailleurs pour des travailleurs, le projet vise à permettre aux travailleurs de partager leurs histoires de résistance et de dignité dans leur lutte.

 

Au cours des deux derniers mois, les participants ont travaillé collectivement à la création et l’élaboration d’un spectacle, faisant appel à divers medias incluant le théâtre, l’écriture, des vidéos, la photographie, les arts visuels, le son et les arts de la scène. Cette initiative s’appuie aussi sur Voix Migrantes, un projet radiophonique populaire au cours du quel des travailleurs ont enregistré une série de témoignages audio documentant l’exploitation qu’ils ont subi mais aussi mais aussi leur courage et la force des mouvements collectifs.

 

« Les pièces de théâtre explorent des thèmes allant de la réalité d’une vie sans papiers, le processus de migration ainsi que les injustices vécues en milieu de travail aux mains des agences et/ou employeurs » explique Mostafa Henaway du Centre de Travailleur Immigrants. « Ils vont aussi explorer l’organisation des immigrants au quotidien pour leur statu, l’égalité et des meilleurs conditions de travail » a-t-il rajouté.

 

La soirée sera aussi marquée par des performances par le groupe culturel PINAY, le groupe jeunesse du Centre de Femmes Sud-Asiatiques et Les Zimmi Grands choir entre autre. Les participants ont hâte à cette soirée accessible aux familles et porteuse de nourriture, musique et de performances célébrant la lutte des travailleurs migrants a travers les arts.

 

 

Contacts pour les medias:

 

 

Amy Darwish (Francais)

 

Renseignements :

 

Centre des travailleurs et travailleuses immigrants

Tel: 514-342-2111

Courriel: iwc_cti@yahoo.com

Site web: http://www.iwc-cti.ca/